Les articles...

L’eau douce

VI.1.         Contexte et problématique

Du fait de son insularité, la Nouvelle-Calédonie est SEULE responsable de ses ressources en eau douce.

Avec une précipitation moyenne annuelle de 2m par an, la NC est un pays favorisé.

La biodiversité des eaux douces en NC est exceptionnelle : 66 espèces de poissons strictement dulçaquicoles, dont 11 endémiques gravement menacées d’extinction pour certaines.

La qualité, la quantité et la disponibilité des réserves d’eau douce sont mises à mal par certaines activités humaines :

* érosion et dérèglement hydrique dus aux mines et aux feux ;

* contamination diverses : rejets des eaux usées, agricoles (pesticides, engrais), métaux lourds, décharges sauvages ;

* prélèvements excessifs (pas de notion de débit réservé).

On constate :

* une absence de gestion et une réglementation obsolète de la ressource ;

* une absence totale de conscience de la Valeur de l’Eau.

VI.2.         Propositions

En plus des mesures générales proposées dans l’introduction à la gestion et à la protection de la biodiversité, nous proposons :

VI.2.a.    MESURES URGENTES et/ou APPLICABLES IMMEDIATEMENT

* Application de la réglementation sur les périmètres de protection des eaux : mesures concrètes de protection et restauration de leur couvert végétal.

* Primauté juridique des périmètres de protection des eaux sur les activités minières.

* Réactualisation et application de la réglementation sur la gestion des eaux douces et des bassins versants en s’inspirant de la directive européenne sur la gestion de l’eau.

* Définition d’un SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux).

* La lutte contre les phénomènes d’érosion :

* restauration hydraulique et végétale des sites dégradés visant à faire revenir « l’eau vivante « ;

* protection des berges et restauration de la végétation rivulaire ;

* réhabilitation des anciens sites miniers et mesures de protection concernant les sites en cours d’exploitation et futurs

* mise en application de mesures strictes pour les exploitations en cours et à venir.

* Protection de la biodiversité :

* définition d’indicateurs appropriés pour suivre l’état de la ressource vivante.

* Mise en place de plan d’urgence pour les espèces les plus menacées : Galaxias, noreil …

VI.2.b.    AUTRES MESURES

* Instaurer une véritable culture de l’eau visant à économiser la ressource :

* Sensibilisation massive de la population.

* Fête de l’eau.

* Education.

0
  Articles connexes
  • No related posts found.