Les articles...

Solutions locales pour un désordre global, le film

En partenariat avec la FOL et Les Nouvelles Calédoniennes, nous vous proposons deux projections du film de Coline Serreau

 » Solutions locales pour un désordre global « 

(sortie nationale 7 avril 2010)

jeudi 22 juillet et samedi 24 juillet à 18 heures à la FOL (billetterie sur place)

Synopsis du film :

« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. » Coline Serreau, réalisatrice
Durée 1 h 53. Bande annonce visible à :
Dépassant la simple dénonciation d’un système agricole perverti par une volonté de croissance irraisonnée, Coline Serreau nous invite dans « Solutions locales pour un désordre global » à découvrir de nouveaux systèmes de production agricole, des pratiques qui fonctionnent, réparent les dégâts et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pérenne.

Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de trois ans à la rencontre de femmes et d’hommes de terrain, penseurs et économistes, qui expérimentent localement, avec succès, des solutions pour panser les plaies d’une terre trop longtemps maltraitée.

Pierre Rabhi, Claude et Lydia Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, Kokopelli en Inde, M. Antoniets en Ukraine… tour à tour drôles et émouvants, combatifs et inspirés, ils sont ces résistants, ces amoureux de la terre, dont  le documentaire de Coline Serreau porte la voix.

Cette série d’entretiens d’une incroyable concordance prouve un autre possible : une réponse concrète aux défis écologiques et plus largement à la crise de civilisation que nous traversons.

pré-vente de billet le samedi 17 juillet au marché Moselle

pré-vente de billet le dimanche 18 juillet au marché du parc forestier

13
  Articles connexes
  • No related posts found.

Commentaires

  1. Gilles-Antoine  juin 28, 2010

    J'ai hier laissé un message ici qui semble avoir disparu.
    Mon intervention avait pour objet de féliciter l'initiative de projeter ce film à la FOL, ce qui est effectivement est une très bonne nouvelle et mon questionnement consistait à demander aux organisateurs d'un tel projet si il était envisageable que ce film de grande qualité, de par son contenu, soit aussi projeté dans le Nord. Il serait effectivement regrettable de ne pas profiter de l'occasion qu'il soit sur le Territoire pour permettre au plus grand nombre de le visionner. Il me semble que le Lycée Agricole de Pouembout, la mairie de Koumac et la médiathèque de Poindimié pourrait être des lieux de projection intéressants.
    Merci de bien vouloir me répondre… Si cela est possible.

    répondre
  2. admin  juin 29, 2010

    Bonjour Gilles-Antoine. J'ignore pourquoi votre commentaire a disparu. Les mysteres de l'informatique

    Des contacts ont été pris pour une diffusion dans le Nord. Restez en ligne !

    répondre
  3. Gilles-Antoine  juin 29, 2010

    Merci pour votre prompte réponse,  peu importe la disparition de ce premier commentaire, l'essentiel me semble t-il est que ce film puisse largement et librement circuler sur le Territoire. Merci encore.
     

    répondre
  4. cornaille  juillet 11, 2010

    Bonjour Gilles-Antoine,
    Je découvre avec plaisir vos commentaires et interrogations…Merci de votre soutien.
    Le lycée agricole de Pouembout diffusera sans doute le film de Coline Serreau (date encore à déterminer).
    Je suis sans nouvelles de la mairie de Koné à laquelle j'ai proposé une projection. Bourail a dit oui pour le prochain festival plein champ de l'an prochain. La Foa a dit non.
    Je contacterai Poindimié et Koumac comme vous le conseillez.
    Voilà, vous savez tout ou presque !
    Bien cordialement,
    Martine Cornaille
    NB: ne souhaitez-vous pas vous investir activement au sein d'EPLP ? Nous avons besoin d'aide !

    répondre
  5. Tournabien Luc  juillet 18, 2010

    Bonjour,
    je suis heureux de voir que le lycée de Pouembout est candidat à la projection, ce qui ne m'étonne pas d'ailleurs.
    Ce petit message pour vous soutenir, et dire que la mairie de Pouembout est également partante pour une ou des projections, au village ou/et en tribu, en association éventuellement avec le lycée.
    Cordialement,
    Luc Tournabien
    Maire adjoint

    répondre
    • cornaille  juillet 26, 2010

      Bonjour Monsieur Tournabien,

      Merci de votre message. Pouvez-vous me donner l’ adresse électronqiue du correspondant que je dois joindre à la mairie de Pouembout pour envisager avec lui/elle une projection ?
      Cordialement,
      Martine Cornaille

      répondre
  6. Gilles-Antoine  juillet 20, 2010

    Bonjour Martine,
    Je prends à mon tour connaissace de votre message et vous remercie de votre aimable proposition. Soyez assuré pouvoir compter sur mon humble mais trés sincère soutien et éventuelle participation en fonction de mes disponibilités.
    Bien cordialement
    G.A

    répondre
  7. Gilles-Antoine  juillet 20, 2010

    P/S : Mon premier message avait pour objet de proposer mes services à 'EPLP pour contribuer a faire en sorte que ce film soit le plus largement diffusé dans le Nord. Ma proposition tient toujours. Je reste en ce sens à votre écoute.
    Avec toute ma sympathie.
    G.A

    répondre
  8. Olivier  juillet 22, 2010

    Merci à EPLP pour la venue de ce film.
    Peut-on espérer une projection à Bourail ?
    Bien cordialement
    Olivier

    répondre
    • cornaille  juillet 26, 2010

      Bonjour Olivier,

      On s’y emploie !

      Cordialement,
      Martine Cornaille

      répondre
  9. Biodiv  juillet 28, 2010

    Merci EPLP pour ce film
    J’ai bien aimé la vision d’un intervenant indien sur le PIB :
    Une riviere propre a un PIB de zero
    Une rivière polluée a un PIB important parce que quelqu’un s’est débarrassé de déchets et a donc fait des bénéfices
    Ensuite si les gens boivent dans la rivière et tombent malade le PIB augmente car on leur vend des médicaments…
    Cynique mais tellement vrai

    répondre
  10. Gilles-Antoine  août 3, 2010

    Bonjour,
    Pour celles et ceux qui intéressés par le sujet n’ont tout comme moi pas encore eu l’occasion de voir ce film, voici en attendant le lien d’un portail qui favorise la réflexion quant à des solutions autres :

    http://fr.ekopedia.org/Portail:Colibris

    Cordialement,
    G.A

    répondre
  11. Gilles-Antoine  décembre 2, 2010

    Si vous vivez dans le Nord et plus précisément du côté de KOUMAC vous pouvez vous réjouir à l’idée de pouvoir voir ce film ce samedi à’04 décembre à 9.00 h au Collège.
    L’entrée et gratuite et ouverte à tous.
    Le film de Coline Serreau, film coproduit par le mouvement Colibris est projeté dans le cadre d’une matinée organisée par le Groupe Local Biocalédonia du Grand Nord actuellement en constitution, Biocalédonia et d’autres partenaires dont la mairie de Koumac, la province Nord, l’association du marché communal de Koumac, le GSMA, le CIE, WWF et faut-il le rappeler, EPLP et la FOL qui diffusent ce film.

    Au cours de cette journée de mobilisation mondiale contre le réchauffement climatique, journée dans lequel s’inscrit la projection de ce film, tous les producteurs de la région du Grand Nord, intéressés par le bio sont invités à venir présenter et vendre leurs produits au marché de KOUMAC dés le début de la matinée.

    A la fin de la projection de ce film un échange de parole se fera entre les organisateurs de la projection de ce film et le public qui sera invité à rejoindre (consommateurs et producteurs)les membres du Groupe local du Grand Nord pour d’autres aventures…

    A Midi un pot d’amitié (sans alcool) sera offert par biocalédonia sur le marché communal ou seront exposés les supports d’information et de sensibilisation relatifs aux réalités du changement climatique.

    Si vous êtes dans la région, venez donc voir ce film en venant participer à la journée mondiale contre le réchauffement climatique tout en faisant votre marché à la rencontre de producteurs et d’acteurs engagés dans la recherche de solutions locales.

    répondre

Ajouter un commentaire