Les articles...

Traitement de marchandises importées au bromure de méthyle

Un courrier adressé au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie…

Nouméa le 4 avril 2011

A Monsieur le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Objet : traitement de marchandises importées au bromure de méthyle

Monsieur,

Le protocole de Montréal destiné à protéger la couche d’ozone a été approuvé par 191 pays dont la France. Ce protocole s’applique de facto à la Nouvelle-Calédonie.

Il stipule que le bromométhane ou bromure de méthyle est totalement interdit depuis le 18 mars 2010 (date de fin des dérogations). Or cette substance est encore utilisée sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie pour la fumigation de marchandises importées.

Nous vous demandons de bien vouloir demander aux utilisateurs de cette substance de se mettre, dans les meilleurs délais, en conformité avec la convention internationale précitée.   Nous attendons du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qu’il nous manifeste, sous deux mois et sans ambigüité, sa volonté d’agir en ce sens.

Nous faisons valoir qu’outre son impact hautement négatif sur l’environnement, cette substance présente une forte toxicité sanitaire. Elle est en effet mutagène, neurotoxique et reprotoxique (et possiblement perturbateur endocrinien). Nous nous inquiétons de potentielles conséquences sanitaires pour les applicateurs et toute personne pouvant être exposée involontairement…

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à la présente et vous prions d’agréer, Monsieur, nos meilleures salutations écologiques.

Pour EPLP, la Présidente

Martine CORNAILLE

Copie à Monsieur le Directeur de la DASS, Monsieur le Directeur du SMIT et à Monsieur le Directeur de la DENV

0
  Articles connexes

Ajouter un commentaire