Les articles...

Géovic NC bâcle les notices d’impact !

Nous avons pu consulter trois notices d’impact faisant partie des demandes d’autorisation de travaux de recherches, demandes déposées par la société Géovic NC pour le chrome détritique.

Les zones concernées couvrent la baie de Plum, la baie des Pirogues, la baie Ngo et la baie Ué.

Nous avons soumis ces études à des experts qui relèvent et déplorent:

  • Une aire d’étude strictement limitée aux points de sondage ;

  • L’absence d’étude granulométrique (a minima sur les sédiments de surface) ;

  • L’absence d’étude des communautés benthiques ;

  • De fausses assertions comme la toxicité « à forte dose » du chrome VI (le chrome VI est toxique à dose infime), l’absence de chrome VI car non détecté dans les analyses effectuées (le seuil de détection est trop élevé compte tenu de la toxicité à dose infime) et faible en comparaison avec des valeurs guides dans les sols (valeurs guides inadaptées à une évaluation d’impact sur un écosystème littoral) ;

  • La définition approximative du « récif corallien » et l’utilisation d’échelles de sensibilité des milieux totalement arbitraires ;

  • L’absence de prise en compte du remaniement des sédiments très chargés en particules fines lié à l’ensemble des opérations de sondage.

Après avoir recueilli plus de 4 000 signatures de citoyens se déclarant contre l’activité minière dans le lagon, et en sus de l’argumentaire (environnemental, social, juridique et fiscal) déjà développé, nous voyons là des raisons supplémentaires de demander aux autorités compétentes, à savoir les provinces nord et sud, de retirer les permis d’exploration attribués à Géovic NC dans NOTRE LAGON.

COMMUNIQUE DE PRESSE 24 août 2011


 

 

1
  Articles connexes

Commentaires

  1. Loc  septembre 2, 2011

    Pour les résultats de l’étude d’impact blaclées cela ne nous étonne pas que le bureau d’ étude qui a fait ça, il est fait des études bidons en faveur de ce que veut son employeur payeur, c’est connu dans tout le monde scientifique , ce bureau là, il part des résultats espérées par son employeur, privé ou public aussi, et puis il les confirme avec des études rapides et des conclusions que lui seul se donne, comme pour l’ hotel en baie des citrons, comme pour tout ce qu’il fait, il est bien connu dans le Nord. Experts autoproclamés locals !
    Sous un autre nom ils travaillaient dans le Nord, dans les années 2005 et 2006 et ils ont été virés, ils faisaient des mission fictives, carrément, ils allaient à la pêche aux langoustes et puis ils faisaient des rapports avec ça, et ils bouffaient les langoustes en rigolant! et le petit gars qui supervisait le travail pour l’environnement dans le projet du nord, il approuvait et il avait sa part, celui qui valide les rapports aujourd’hui et qu’ils donnent dans le chien bleu comme le seul scientifique local de ce bureau, il faisait ça. ça nous rendait malade de voir ça dans le Nord,mais on les a virés. alors , depuis ils ont pas du beaucoup changer leurs méthodes, le pire c’est qu’ ils ont des copains et alors ils sont imposés alors que personne n’ a confiance en eux , pas même les employeurs qui savent que ça a pas de valeur scientifique. Mais ils sont imposés, vous voyez ça sous vos yeux, ils sont choisis pour très chers et ils valent que dalle mais ils sont pris parce que ici c’est le copinage et pas la valeur qui compte.
    Demandez dans le Nord parce que ce que les écologistes en pensent là bas, ce sont eux qui avaient dénoncé les méthodes à l’époque, ils savent combien ils trichaient. Alors continuez avec ce bureau et ce gars là et vous aurez les résultats que vous voulez comme vous le voulez, en payant cher mais ne cherchez pas la crédibilité surtout. Ils font honte aux scientifiques honnêtes.

    répondre

Ajouter un commentaire