Les articles...

Geovic : un choix judicieux ?

Depuis plus de 2 ans, EPLP s’oppose à la société Geovic Nouvelle-Calédonie qui veut exploiter le chrome détritique sur le littoral de la Nouvelle-Calédonie.
Plusieurs articles retracent notre combat (Liens).

Une pétition portée en 2011 par notre association a recueilli 4 400 signatures (papier + web ). La société a été contrainte de  renoncer à ses activités de recherche en province sud, mais pas en province nord…

Dans un article du 24 avril dernier intitulé « Le FMI visé par une plainte aux Etats-Unis », la rédaction de Mediapart rapporte la plainte déposée par un ex-employé du FMI contre ce dernier. L’affaire révèle en fait « une escroquerie financière qui a englouti plusieurs dizaines de millions de dollars de fonds publics camerounais ».

Au premier rang de l’affaire, l’entreprise Géovic Cameroun (GeoCam), du groupe Geovic Mining Corporation, dont fait aussi partie Geovic Nouvelle-Calédonie.

Inexpérience dans l’exploitation minière, délais d’étude de faisabilité explosés, actionnariat camerounais soupçonné de détournement de fonds publics, gestion financière contestée, parcours sulfureux de certains responsables et actionnaires américains, optimisation fiscale aux îles Caïman, joli palmarès pour Geocam !

Que nous réserve Geovic Nouvelle-Calédonie, qui poursuit sa prospection sur le territoire, en particulier à Kouaoua et Canala, avec l’autorisation de la province Nord et la bénédiction des autorités locales ?

Alertés sur cette sulfureuse réputation de Géovic par courriel d’EPLP le 25 avril, les provinces et le gouvernement n’ont apparemment pas réagi.

Plus d’info sur Geovic au Cameroun : Clic Clic ou aussi Clic Clic ,  et encore : L’article cité par Médiapart

0
  Articles connexes

Ajouter un commentaire