Les articles...

Salubrité / eaux de baignade Baie des Citrons et censure

Salubrité / eaux de baignade Baie des Citrons et censure

Nous souhaitons vous indiquer que le précédent et l’actuel exécutifs de la mairie de Nouméa « n’ont pas joué le jeu » de la santé publique à la Baie des Citrons : en raison de contaminations bactériennes fécales très préoccupantes, des fermetures de la plage auraient dû intervenir au minimum, en mars, avril, juillet, et tout août 2014. Or la plage n’a été fermée que du 14 au 21 août…

Les résultats publiés sont largement incomplets… Ceux qui manquent dans l’historique affiché (et dont nous avons pu prendre connaissance) auraient EVIDEMMENT dû conduire à la fermeture de la plage. Volonté de cacher la triste réalité donc. 

Voir à : http://www.noumea.nc/prevention-et-securite/hygiene-et-securite-sanitaire/qualite-des-eaux/qualite-des-eaux-de-baignade/9 

Nous rappelons que la publication des résultats d’analyse de qualité des eaux de baignade est une obligation.  On déplore que les exécutifs se succèdent mais que la logique à l’oeuvre reste la même : il ne faut pas effrayer baigneurs et touristes, même au prix du non respect des précautions élémentaires en matière de santé.  Madame le Maire engage pourtant sa responsabilité en tant qu’édile chargé de la salubrité publique…

Ci-après, les données Escherichia coli dont nous disposons (résultats d’analyses sur prélèvements en divers sites de la baie):

– 17 et 18 MARS : 3 843N/100ml

– 8 AVRIL : 34 659N

– 16 JUIN : 5 825 000N

– 15 JUILLET : 11 160N

– 28 JUILLET : 10 150N

– 4 AOUT : 12 596 000N ET 7 683N

– 11 AOUT : 12 770N

– 12 AOUT : 14 730N

– 13 AOUT : 26 711 000N ET 7 101N

LA 1° FERMETURE (PARTIELLE DE SURCROIT !) INTERVIENT LE 14 AOUT !

– 18 AOUT : 6 012 000N

RIEN N’EST PUBLIE POUR SEPTEMBRE ALORS QUE LA BAIGNADE A ETE REEOUVERTE le 21 août… Quid de la situation encore INCONNUE à ce jour en septembre ???? 50 jours sans publier d’analyses alors que le site de la BDC est visiblement sensible… NB : l’Europe recommande des analyses bimensuelles.

Les normes qualité sont définies dans l’arrêté 2010-3055/GNC du 14 septembre 2010 :

– Norme guide : 100N / 100ml

– Norme impérative : 2 000N / 100ml

http://www.juridoc.gouv.nc/juridoc/jdwebe.nsf/joncentry?openpage&ap=2010&page=8107 

Lorsqu’on compare les données ci-dessus avec ces normes, vous conviendrez qu’on ne peut qu’être très préoccupé par le laxisme des autorités municipales…

NB : on insiste sur l’adjectif « IMPERATIVE » qui crée une obligation, manifestement non respectée par les maires de Nouméa…

A noter qu’EPLP qui dénonce depuis 7 ans le retard généralisé en Nouvelle-Calédonie dans l’assainissement des eaux usées et ses désastreuses conséquences, a régulièrement été moqué puis targué de catastrophisme. Qu’on en juge !

Après des dénonciations de même type intervenues pour l’anse Vata, et alors qu’EPLP avait déclaré publiquement vouloir se lancer dans un bilan général de la qualité des eaux de baignade de notre capitale, la mairie de Nouméa version Jean Lèques, a coupé la maigre subvention qu’elle allouait à notre association. Pas de sous, pas d’analyses ! C’est ainsi que l’ « on » s’achète de la tranquillité… Pour ce faire, on peut aussi ne pas respecter l’obligation d’affichage de résultats problématiques. Gênant pour la confiance des citoyens dans sa « classe dirigeante » non ?*

Enfin, il est utile de souligner que l’ARBDC qui a consulté l’ensemble des permis de construire délivrés aux établissements du centre commercial de la Baie des Citrons, a constaté que le SIPRES (Service d’Inspection et de Prévention des Risques Environnementaux et Sanitaires de la ville de Nouméa) n’a jamais émis le moindre avis préalablement à la délivrance desdits permis. L’hygiène et la sécurité sont donc bien pour « eux » des considérations secondaires… 

3


Discussion

  1. Jessica  septembre 30, 2014

    l’hygiène et la sécurité en effet des considérations secondaires, mettant la population dans un danger « relatif ».

    pour exemple:
    j’ai discuté il y a quelques temps avec une jeune femme métropolitaine serveuse dans un snack de la ville.
    ce snack désormais fermé (non pour insalubrité mais pour raison économique…heureusement que radio cocotier marche bien!!! Sauvé!! lol!!).
    mais elle « dénonce » les techniques de vente (et la fabrication) des produits de consommations : sandwich avec viande « recyclé » , œuf sur le comptoir depuis plusieurs jours, etc, etc…
    ce qui l’étonne le plus c’est que le « service d’hygiène » venait faire des contrôles !!!
    et que ce n’est pas les quelques cafards dans la cuisine qui dérangeaient ces gentilles personnes, elle raconte d’ailleurs qu’aucun échantillons n’a jamais été pris…
    les serveuses bien intentionnées faisait en sorte de diriger les clients vers les plats les plus frais ou de simples cafés, ce qui a conduit certaines a voir leur contrat non renouvelé parce qu’elles « ne travaillaient pas dans l’intérêt de l’entreprise ».

    lorsque certains disent qu’il manque des compétences dans notre pays… …je me pose la question de savoir si c’est volontaire?…

    voici mon petit grain de sel et un gros merci a vous EPLP !!! pour votre intégrité et votre engagement pour l’intérêt collectif !!!!

    (reply)
  2. Solenn  octobre 1, 2014

    La question de la contamination des eaux de baignade me conduit à me poser une autre question : qu’en est-il de la qualité de l’eau du robinet ? Est-il préférable de consommer de l’eau en bouteille ?

    (reply)
  3. toyotatancanghts.blogspot.com  février 3, 2017

    This post will assist the internet viewers for building up new web
    site or even a blog from start to end.

    (reply)

Add a Comment