Les articles...

Médicaments plus dangereux qu’utile

Pour la cinquième année consécutive, la revue médicale Prescrire (*) publie une liste de médicaments à écarter car « plus dangereux qu’utiles ».  Et comme chaque année, EPLP relaie cette information auprès de vous…
L’analyse de Prescrire a recensé 91 médicaments (dont 82 commercialisés en France et donc aussi en Nouvelle-Calédonie) dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques pour lesquelles ils sont autorisés en France ou dans l’Union européenne.
« Il faut que le doute bénéficie au patient et non au médicament, comme c’est encore trop souvent le cas »,
« Il y a encore beaucoup de difficultés à convaincre au niveau européen et à résister à la pression des firmes pharmaceutiques, qui vivent de la vente des médicaments pour rémunérer leurs actionnaires et leur personnel et qui poussent toujours pour arriver plus vite sur le marché et pour y rester le plus longtemps possible. » Bruno Toussaint, directeur éditorial de Prescrire.
NB : cela ne vous rappelle rien ?!

Liste des médicaments incriminés à télécharger à :

http://www.prescrire.org/fr/3/31/52690/0/NewsDetails.aspx

 

(*) seule revue médicale INDEPENDANTE

[COMMUNIQUE EPLP 31 JANVIER 2017]

 

 

0
  Articles connexes

Ajouter un commentaire