Les articles...

Baie des citrons, avis du commissaire enquêteur

Actu flash : La commissaire enquêteur vient de donner un avis défavorable à la demande d’occupation du domaine public maritime à la Baie des Citrons dans le cadre du projet hôtelier…

Complément d’informations :

Madame le Commissaire enquêteur vient d’émettre un avis défavorable relativement au projet de complexe hôtelier 5* de la Baie des Citrons. Cet avis est motivé par le fait que l’étude d’impact est largement incomplète (voir notes 1), que l’état initial est mal évalué (voir notes 2), que le projet n’est pas en cohérence avec le fait que la zone est en sursis à statuer ni avec le plan de développement touristique concerté…Elle relève que la valeur écologique du site est contestée par des scientifiques et demande un inventaire contradictoire INDEPENDANT. Eu égard à ces conclusions, une question : comment la DENV a t-elle pu émettre un avis favorable sur la base de la même étude d’impact ?

EPLP n’a pas pu obtenir du service concerné une copie de ce document comportant une vingtaine de pages (imprimées recto-verso). Il a été conseillé à sa représentante de prendre des notes, ce qu’elle a fait pendant deux heures… Ce document étant public, cela ne peut s’expliquer que par la volonté de faire obstacle par tous les moyens aux droits des citoyens et des associations qui les représentent.

La gouvernance est d’un autre siècle ! Mais la manœuvre est  efficace puisque le temps perdu n’est pas mis à profit pour défendre un autre dossier …

Notes (1) : l’étude d’impact n’aborde pas

–         la stabilité du platier eu égard au chargement par la digue,

–         les risques de glissement au droit de la jonction platier/tombant en raison du poids de la digue,

–         les risques de pollution des eaux pompées par l’aquarium,

–         les risques de déplacement de la zone de déferlement entraîné par la digue et ses répercussions éventuelles sur le vivant et les zones latérales (contexte hydro sédimentaire) par période d’alizées, d’ouest et lors de phénomènes météorologiques exceptionnels,

–         les risques de destruction du récif par les touristes,

–         les risques de pollution par les rejets de la piscine,

–         les impacts sur le milieu humain,

–         les autorités militaires n’ont pas été saisies…

Notes (2) : éléments manquants dans l’état initial

–         l’inventaire ichtyologique,

–         l’inventaire des rejets de la baie,

–         le plan des servitudes grevant le site à terre et en mer,

–         le recensement sur l’utilisation de la baie (nombre de baigneurs, pompage aquarium…)

–         l’étude géologique et géotechnique du platier,

–         l’évolution du trait de côte de la baie

–         les éléments permettant d’appréhender le contexte hydrodynamique  de la baie : diffraction de la houle par alizées, ouest, phénomènes météo exceptionnels…

NB : ces notes sont extraites de l’avis rendu qui peut être consulté en intégralité à la DPM (Ducos).

Pour EPLP, La Présidente

1
  Articles connexes
  • No related posts found.

Commentaires

Ajouter un commentaire